Comment devenir entrepreneur en construction?

Selon l’Association de la construction du Québec (ACQ), un entrepreneur en construction doit répondre à certaines exigences avant de commencer à fournir ses services.

Il doit d’abord s’assurer du respect de la loi relative aux bâtiments, du Code du bâtiment, du Code de sécurité et des règlements de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).

Elle doit également se conformer au Code du bâtiment du Canada, à la Commission des normes de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), au Bureau des soumissions déposées du Québec (BSDQ) et au Registraire des entreprises du Québec.

En répondant à leurs exigences, vous pourrez commencer votre travail d’entrepreneur en construction du bon pied.

Licence RBQ

Avec autant d’informations, cela semble être un long processus, mais ne vous inquiétez pas, répondre aux exigences en tant qu’entrepreneur n’est pas plus compliqué que de construire un bâtiment.

Vous devez d’abord vous rendre à la Régie du bâtiment du Québec ou RBQ. Ils vous fourniront toutes les informations nécessaires pour remplir les conditions d’obtention d’une licence.

Il en existe plusieurs types, et dans la région de Québec, il est important d’en avoir un pour pouvoir travailler comme entrepreneur en bâtiment.

Vous pouvez demander des licences d’entrepreneur général, d’entrepreneur spécial, de constructeur propriétaire général et de constructeur-propriétaire spécialisé.

Toutefois, la RBQ vous fournira un guide pour déterminer la licence qui convient le mieux à votre domaine d’activité en tant qu’entrepreneur de construction.

Une démarche stratégique peut consister à choisir la licence d’entrepreneur général, qui couvre des aspects plus généraux, mais il est préférable de connaître chacun d’entre eux de première main.

Pour obtenir une licence, il est important d’adhérer à un programme de formation, qui vise à vous préparer en tant que futur entrepreneur en construction.

Selon votre domaine d’intérêt, vous pouvez choisir de vous former, par exemple, à la gestion de construction ou à la gestion de projet et de construction.

Il existe également des cours liés à la santé et à la sécurité au travail, ou à la construction de bâtiments, pour n’en citer que quelques-uns.

Ces cours sont animés par diverses entités autorisées par la RBQ. Il est préférable de les consulter directement pour obtenir une recommandation des entités qui ont leur approbation.

Si vous ne suivez pas de cours, vous devrez passer un examen délivré par la RBQ, ou lui soumettre un dossier professionnel répondant à ses exigences.

Registre des entreprises

Pour obtenir une licence, il est également nécessaire d’avoir une personnalité juridique, d’enregistrer son entité.

Un plan d’entreprise est également important pour déterminer le type de licence d’entrepreneur en construction que vous pouvez demander.

Ce plan d’entreprise sera également un excellent outil pour trouver une source de financement.

Il est également important que vous envisagiez de payer un droit de licence qui sera nécessaire à l’exploitation.

Cela fonctionne comme une garantie de compensation, au cas où vous ne vous conformeriez pas efficacement. Mais comme elle n’inclut pas d’assurance responsabilité pour les dommages causés aux tiers, il est important d’en avoir une.

Considérez les cautions et les assurances comme un aspect essentiel de votre réussite, même si elles ne sont pas obligatoires. En cas d’événement imprévu pendant que vous travaillez comme entrepreneur en construction, vous pouvez le résoudre, sans aggraver la situation.

Comments for this post are closed.